Paysages d'hiver

Photographier les paysages en hiver n’est pas une tache facile, lorsqu’il s’agit de territoires enneigés, les marches d’approches s’avèrent plus compliquées et plus dangereuses. Atteindre des lieux de prises de vue en altitude requiert donc certaines compétences et connaissances de ce milieu. Néanmoins nul besoins d’être un expert ou un professionnel de la haute montagne pour capturer en image la beauté de celle-ci. En effet nombreux sont les lieux à basse altitude qui possède un fort potentiel photographique;

    Vallée du Valgaudemar (Hautes Alpes - France)

        Vallée du Valgaudemar (Hautes Alpes - France)


 L'hiver est une saison que j'affectionne particulièrement car elle offre un sentiment de pureté et de plénitude de par sa sobriété, ce qui très naturellement apporte une touche de poésie à l'image. Cependant, les températures basses voir négatives deviennent très vite pour le photographe un véritable calvaire. En effet tout devient plus compliqué lors des prises de vue; Manipuler le matériel, le protéger de la neige et des écarts de température et bien évidement le statisme qui peut devenir une véritable torture. Un bon équipement est donc primordiale à la foi pour le confort mais surtout pour sa propre sécurité et un photographe qui est à l'aise lors de ses prises de vue, est mieux concentré et donc plus efficace. Revenons sur l'aspect artistique; Il est vrai que le manque de couleurs dans la végétation en cette période rend bon nombre de photographes nostalgiques _ "vivement le printemps !!" ou bien encore "vivement l'automne !! ", mais si en effet les couleurs se font rare en matière de végétation, le ciel lui est toujours aussi généreux et si l'on fait preuve de patience le résultat peut être fantastique.

Lac de Barbeyroux dans le Champsaur (Hautes Alpes - France)

Nikon D610

Tamron 24-70mm f 2.8 DI VC USD

24 mm / f 11 / 1/2 s / iso 50

En photographie de paysage, Les optiques privilégiées sont très souvent les grands angles (10-24 mm, 12-24 mm, 15-30mm, 24-70 mm etc ...) ce qui est le cas pour l' image réalisée ci-dessus. Le choix de ce type d'objectif répond à une attente légitime en matière de paysage car ils permettent d'intégrer à la composition une grande partie de l'environnement et ainsi pouvoir facilement composer avec plusieurs plans en étant relativement proche du ou des sujets. Cependant, de plus longues focales types ( 18-105 mm, 70-200 mm, 150-300mm etc...) peuvent être tout autant intéressantes; Elles permettent d'isoler une scène qui se déroule à une longue distance et donnent un coté intimiste à l'image, un exemple ci dessous. 


Face Nord du pic Pierroux (Hautes Alpes - France)

Nikon D610

Sigma 70-200mm F 2.8 APO EX DG OS

200mm / f 4.5 / 1/2000s / iso 100


La saison d'hiver offre de nombreuses possibilités, de nombreux choix artistiques s'offrent à nous, dans la prise de vue comme dans le traitement. Personnellement j'aime les extrêmes, soit je décide de me diriger vers la sobriété et le minimalisme:  


Plateau de Jujal  (Hautes Alpes - France)

Nikon D610

Sigma 70-200mm F 2.8 APO EX DG OS

200mm / f 8 / 1/1000s / iso 100


Col de Festre (Hautes Alpes - France)

Nikon D610

Sigma 70-200mm F 2.8 APO EX DG OS

76mm / f 8 / 1/800s / iso 200


soit je prend une direction plus dramatique avec de forts contrastes et des tonalités très marquées: 


Face Nord-Est du Pic Pierroux (Hautes Alpes - France)

Nikon D610

Sigma 70-200mm F 2.8 APO EX DG OS

200mm / f 8 / 1/250s / iso 200


Face Nord du Pic Pierroux (Hautes Alpes - France)

Nikon D610

Sigma 70-200mm F 2.8 APO EX DG OS

140mm / f 8 / 1/320s / iso 400


Encore une fois tout dépend du ressenti lors de la prise de vue et de l'émotion que l'on veut transmettre. Dans cet article il est question de paysage car c'est la discipline dans laquelle je me suis spécialisé mais il est évident que dans tous les autres domaines de la photographie les difficultés dues au froid de l'hiver sont les mêmes, voir pire et je pense surtout aux photographes animaliers qui malgré les morsures du froid ont un devoir de discrétion.

 

Je conclurai cet articles sur une citation de MONIQUE MOREAU : 

 

"La nature est un somptueux théâtre où chaque jour est un spectacle."